Pages

lundi 6 juillet 2015

Cette blogueuse que je veux être... Un an après.

Voilà près d'un an, j'avais répondu présente au projet de Clémence du blog Dans ma Bulle et rédigé un article sur le thème "Quelle blogueuse je veux être ou ne pas être".

Cette année, Clémence nous propose de faire le bilan et de répondre à cette nouvelle question : et alors, un an après, quelle blogueuse es-tu devenue ????


Quel blo..
source http://www.pexels.com/photo/tablet-on-the-grass-6080/ modifié par www.dansmabulleblog.fr



Lorsque je relis le billet publié l'an dernier, j'ai l'impression que, globalement, je reste celle que je voulais être :

- Je continue à partager des informations que ce soit sur ce blog ou sur Facebook,
- Je vous ai présenté des blogueuses et des blogueurs au travers des interviews "Articulation des Temps" ou "Entreprendre au féminin". J'ai de plus en plus de mal à trouver des témoignages, cela me prend à nouveau du temps de démarcher les blogueurs ou blogueuses, les créatrices, d'envoyer les questions, de relancer... Je ne sais donc pas si ces rubriques vont reprendre à la rentrée. Et puis, je suis un peu blasée par celles et ceux qui ne jouent pas le jeu, qui ne partagent pas leur interview sur leur page et attendent "juste" que je leur fasse de la "publicité" (le côté opportuniste de certain-e-s...). 
- J'ai l'impression de semer encore et toujours des petites graines en vous parlant d'égalité entre les femmes et les hommes, stéréotypes...
- J'essaie de sensibiliser à des causes qui me tiennent à cœur : la lutte contre les violences faites aux femmes, les discriminations, la prématurité, la santé et la parentalité,
- J'aimerai que la rubrique "Apprendre à déculpabiliser" se développe un peu plus, encouragée par vos retours suite aux articles déjà publiés,
- Mon blog n'est toujours pas un espace publicitaire et pour répondre à celles et ceux qui me posent encore la question : non, ce blog n'est pas mon travail, il s'agit bel et bien d'un blog personnel pour lequel je ne touche aucune contre-partie financière, aucun cadeau de la part des créatrices d'entreprise interviewées. 

Mais alors, qu'est-ce qui a changé ???

- La chasse aux likes

Je n'ai toujours pas trouvé la bonne formule pour faire grimper mon compteur de "mentions j'aime" sur la page Facebook, et alors ??? 
Lorsque qu'une personne aime ma page, j'ai presque envie de faire la danse de la joie... Lorsque ce chiffre baisse, j'avoue, je fais la moue... 
Ce qui change, c'est que cela n'influence plus sur mon envie de continuer ou d'arrêter de bloguer, je ne me décourage plus parce que je n'atteins pas les 2 000 likes voire plus comme celles et ceux qui ont démarré leur page en même temps que moi. Je vais être honnête, j'aimerai bien que mon compteur explose parce que ça serait le signe que les thèmes abordés sur la page et le blog touchent de plus en plus de personnes mais j'ai compris que je ne peux pas intéresser tout le monde.
Petit à petit, vous êtes quant même près de 1700 à me suivre et je suis déjà trèèèès contente que la page en soit arrivée là où elle est aujourd'hui (c'est maintenant que je vous dis "Merci d'être là !!!")


- On m'invite dans les soirées et les événements !!

Je peux encore compter sur les doigts d'une main les événements auxquels j'ai été conviée mais oui, ça me fait plaisir d'y assister. C'est l'occasion de rencontrer d'autres blogueuses et blogueurs, d'échanger un peu, de découvrir la personne à l'origine de la création d'une entreprise ou d'un concept, d'apporter son soutien à de belles causes (Cancer du Sein, Prématurité...).
Ces journées ou soirées permettent de faire de belles rencontres mais de se rendre également compte que, derrière des blogs, se cachent parfois des personnes empruntes d'opportunisme, de narcissisme, de jalousie... Cela permet donc de faire un tri dans ces relations virtuelles pour ne garder que les personnes avec lesquelles j'ai vraiment des affinités.

Efluentmums3
Soirée We Love Préma

- La "Ligne éditoriale" :

Comme je l'avais évoqué dans un billet, un soir de ras-le-bol, j'avais presque pris la décision de fermer ce blog pour en ouvrir un autre. Je me sentais usée après avoir passé une bonne partie de la journée à essuyer des attaques contre mes enfants parce que je parlais des stéréotypes. Je n'étais pas préparée à autant de violence. Qu'on m'insulte, ça passe encore, ça fait partie du jeu dès qu'on aborde des sujets "sensibles". Mais qu'on touche à mes enfants, non, pas question. Alors si mon blog ou ma page devaient devenir des champs de bataille, autant tout arrêter et aller sur des terrains plus pacifiques... J'avais donc créé un nouveau blog et une nouvelle page Facebook, prête à me lancer dans l'aventure du blog parental !
Mais Egalimère, c'est moi ! Cela fait plus d'un an et demi que ce blog a vu le jour et que j'y laisse une partie de moi, que je rédige certains billets avec mes tripes, que j'informe, partage... Je m'étais mis des barrières que je ne voulais pas franchir parce que je pensais que ce n'était le bon endroit. 
J'ai fait part de mes hésitations dans un billet, j'ai pris du recul, j'en ai discuté avec plusieurs personnes. 
Je n'avais pas envie d'abandonner Egali-mère mais je n'avais pas non plus le temps d'ouvrir un second blog et de gérer les deux en parallèle. 
Alors j'ai pris la décision de m'éloigner de la "ligne éditoriale" que je m'étais fixée au début pour aller vers quelque chose d'un peu plus personnel mais sans oublier son objectif premier. 
Certain-e-s sont parti-e-s, c'était le risque face à ce changement, d'autres m'ont encouragée...
Le blog évolue donc avec mes envies d'aborder d'autres sujets, de vous parler un peu plus de ma vie, de mes humeurs du jour, de mes sorties avec ou sans les enfants (visites, sortie cinéma, restaurant, voyages...).

- Plus de temps pour ma vie personnelle :

Un blog, c'est chronophage, on peut y passer des heures : recherches documentaires, prises de notes, rédactions, recherches d'illustrations, mise en ligne, diffusion sur les réseaux sociaux, réponses aux commentaires... 
Sans parler de toutes ces idées qui bouillonnent dans ma tête, toutes ces idées griffonnées ici et là en attendant qu'elles soit suffisamment abouties pour prendre forme à l'écrit.
Depuis quelques semaines, j'ai décidé de lever un peu le pied pour consacrer un peu plus de temps à mon entourage et à mes activités. 

 

Et dans un an ??? 

Il parait que la durée de vie moyenne d'un blog est de deux ans... J'en suis à un an 1/2... 

Le blog se nourrit de nos échanges, de vos commentaires, de vos retours. Il ne serait donc rien sans vous.

Est-ce que je serais au rendez-vous l'année prochaine ? Est-ce que j'aurai tout arrêté pour m'en aller vers d'autres horizons ? Je n'en sais rien...

Ce que je sais en revanche, c'est qu'à ce jour, j'ai bien envie de continuer, j'ai encore tant de choses à partager que je pense pouvoir vous donner rendez-vous l'année prochaine pour savoir comment la blogueuse que je suis aujourd'hui aura évolué !

Mais vous, serez-vous toujours là ??? 




Pour lire les articles des autres blogueuses et blogueurs sur le même thème, rendez-vous sur le blog Dans ma Bulle "Quelle blogueuse je veux être".


13 commentaires:

  1. Mais être une blogueuse qui ne fait pas la chasse aux likes c'est un très bon point
    Alors moi j'dis bravo pour ta page qui semble déjà avoir un bon petit succès :p

    RépondreSupprimer
  2. article fort intéressant ma fois, même si je ne te suis pas depuis tes débuts !
    il y a fort à parier que je serai là encore là dans 6mois.
    J'avoue, sans cirage-de-pomperie aucune, j'aime ton blog. même si je ne suis pas toujours d'accord avec toi, peu importe, il me fait réfléchir. Rire parfois. Découvrir d'autres blogueuses (stp, ne supprime pas tes rubriques entreprendre au féminin et l'articulation des temps, même si j'en comprends les raisons).
    Je pense honnêtement que le plus complexe c'est de trouver le bon compromis entre ce blog et ta vie perso d'un côté, et ton blog et tes envies : pourquoi se refuser à faire bouger ta ligne éditoriale alors que ce blog, c'est toi? ne sommes nous pas suffisamment complexes pour avoir envie de changements, de choses nouvelles, de choses différentes? pourquoi finalement se mettre des barrières? cela ne plaira peut être pas à tout le monde, mais cela plaira à d'autres - anciens, nouveaux.
    Bref, fais toi plaisir, car c'est encore la meilleure manière de nous faire plaisir.
    Je ne pourrais en revanche te donner de conseils pour la boite à like, la mienne est en panne :-D
    au plaisir de continuer à te lire, et surtout à te commenter car, cela aussi fait un plaisir immense aux rédacteurs d'articles :-)
    La mère dodue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les commentaires des lecteurs et lectrices sont encourageants, merci de le souligner :-)
      Merci pour ton retour et tes encouragements à poursuivre les rubriques :-)

      Supprimer
  3. En tout cas, on est encore là 1 an après -;)

    RépondreSupprimer
  4. ça te rassure si je te dis que pour les like, tu n'es pas en queue de peloton? ;)
    Ton blog est atypique. C'est un blog engagé. Certes, il n'est pas le seul... mais c'est le seul que je lise régulièrement. :)
    franchement, chapeau... nan parce qu'écrire ses humeurs ou raconter sa vie, j'ai presque envie de dire que tout le monde peut le faire. Toi, en prime, tu cherches, tu proposes, tu fais réfléchir, tu présentes... bref... un blog intelligent. En même temps, les chiens ne font pas des chats. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait sourire parce que j'aurai pu dire la même chose à propos de toi :-)

      Supprimer
    2. c'est gentil! :) moi je me mets dans la catégories "blog humeur que tout le monde peut écrire" :)

      Supprimer
    3. Je ne te mets pas dans cette catégorie car tes billets amènent également à réfléchir (J'ai mal à ma France...). Et puis, tout le monde ne peut pas écrire comme toi parce que tu es unique ;-)

      Supprimer
  5. Je viens de découvrir ton blog et pas de doute, j adore !!! Un style, des ecrirs qui donnent à reflechir , ça fait du bien !!
    Novice blogueuse, en réponse à la fameuse question, je pense que l essentiel est de prendre du plaisir à écrire , peu importe le succès !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Manon.
      Bienvenue dans le monde de la blogo alors :-)

      Supprimer

Cet article vous donne envie de réagir, laissez un commentaire !